Archives de catégorie : Non classé

Le journal d’infos Agro/Agri de Normandie L’USRAF-CGT communique:

Priorités de la CGT: Protection de la santé des salariés, de la population, des personnels de santé… Maintien de l’activité dans nos secteurs, professionnels des productions à caractère vital de première nécessité…Chômage partiel indemnisé à 100% par l’employeur pour les secteurs ne correspondant pas cet objectif…

Nous appelons nos syndicats à se saisir de ces revendications pour la protection de la santé de toutes et tous et lutter contre la pandémie…


Ci-dessous, le courrier de l’USRAF-CGT envoyé au Préfet de la Région Normandie avec copie aux Préfectures Départementales de Normandie ; Au Comité Régional CGT de Normandie ; Aux Unions Départementales CGT de Normandie et à la DIRECCTE de Normandie.

Monsieur le Préfet,

La crise sanitaire grave que traverse notre pays amène à prendre des mesures indiscutables dans les délais les plus brefs pour protéger la santé des salariés, de la population ainsi que celle des personnels de santé. Notre pays n’a pas encore atteint le pic de la pandémie. La protection de la santé des citoyens doit être la priorité de l’État, que vous représentez pour la Région Normandie. Le corps médical revendique un confinement généralisé comme élément essentiel pour enrayer la pandémie. Les salariés des secteurs agricoles et agroalimentaires, conscients de leur rôle pour l’approvisionnement alimentaire de la population, vont travailler la peur au ventre pour eux-mêmes et leur famille et, dans nombre de cas, sans les protections indispensables pour la santé, l’hygiène et la sécurité de toutes et tous. Si l’alimentation est vitale pour la population, les activités agroalimentaires et agricoles ne peuvent être globalisées. Nombre d’entre elles ne sont pas prioritaires dans cette période où le confinement est primordial pour stopper la propagation du virus.

Dans un premier temps, dresser un état des lieux en Normandie des secteurs agricoles et agroalimentaires concernés par des productions à caractère vital de première nécessité et, dans un second temps, la mise au chômage partiel pour les entreprises ne correspondant pas à cet objectif, serait un apport primordial au combat contre la pandémie. Dans ce cadre, nous revendiquons une indemnité à hauteur de 100 % par l’employeur pour le maintien total du salaire des travailleurs qui seraient privés de leur emploi jugé non essentiel dans cette période exceptionnelle.

L’État et ses structures régionales/départementales ont, à leur disposition, des organismes permettant de dresser cette liste des activités à caractère vital, notamment le Conseil Supérieur d’Orientation et de Coordination des Activités Agricoles et Alimentaires, France Agrimer, le Conseil National de l’Alimentation, la Section de l’Agriculture et de l’Alimentation du Conseil Économique Social et Environnemental… Nous revendiquons également que les Organisations Syndicales, à tous les niveaux, soient associées à toutes initiatives allant dans le sens de ce courrier, du fait de leur connaissance approfondie et précise de leurs professions et doivent disposer d’un droit de veto sur toutes décisions.

Dans l’attente de vous lire et restant à votre disposition pour tout élément complémentaire. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes salutations les meilleures.

Pour l’USRAF-CGT de Normandie : JAU Nicolas
Secrétaire Général.

JAU Nicolas responsable régional FNAF-CGT.

page2image52717312

Continuez à nous envoyer vos tracts, communiqués, photos, cahier revendicatifs et toutes infos utiles… pour continuer à alimenter notre presse CGT, populariser et valoriser votre activité syndicale.

Union Syndicale Régionale Agroalimentaire et Forestière CGT de Normandie

44 route d’Avranches-50800-Villedieu les Poêles Rouffigny

06 59 26 37 04 Courriel: usrafnormandie@orange.fr

Hydroliennes à Naval Energies: un jeu de dupes?

Communiqué de presse

Quelques jours après l’inauguration de l’usine de Cherbourg destinée à la construction d’hydroliennes, Naval Energies détenue à 60% par Naval group et à 34% par la banque publique d’investissement annoncent l’arrêt des investissements dans l’hydrolien.  La décision est scandaleuse et révoltante.
C’est un pied de nez aux salariés du groupe et aux salariés de l’agglomération cherbourgeoise qui se retrouvent avec une usine flambant neuve mais parfaitement inutile pour l’instant pour la production.
C’est une très mauvaise nouvelle pour le développement du potentiel productif de notre région en matière d’énergie et plus largement pour l’industrie en France.
C’est aussi une décision en apparence parfaitement contradictoire avec les discours sur les énergies dites renouvelables, les prétendus engagements de la France en matière de production d’énergie, de transition énergétique.
Les paroles s’envolent; les faits restent et l’usine ne produit pas d’hydroliennes.
 
Pour sa part, la CGT n’a pas cessé depuis de nombreuses années et maintenant beaucoup plus d’une décennie de porter un projet de construction d’hydroliennes en Normandie et d’utilisation du Raz Blanchard pour produire de l’électricité. Au sein de Naval Group et  hier de DCNS, nos camarades,  avec constance et détermination, se sont battus pour ces projets. Le Comité régional, les Unions départementales et locales CGT ont défendu ces mêmes projets auprès des pouvoirs publics et des industriels.
 
Pourtant aussi scandaleuse que soit la décision de Naval Energies, elle ne surprend pas la CGT et apparaît même, à beaucoup d’égards, dans la logique de ce que nous avons connu et perçu des politiques publiques en matière d’énergie et d’industrie et des politiques du groupe. Nous avons à de nombreuses reprises alerté et tiré la sonnette d’alarme sur les aides au développement des énergies marines renouvelables. La pompe à subventions publiques fonctionne. Derrière l’apparence des choses et la proclamation des bonnes intentions, il y a l’argent et le jeu des subventions publiques après lesquelles courent les industriels. C’est cette réalité qu’il faut maintenant mettre à jour. La CGT demande de faire toute la lumière sur les coûts réels de ce projet avorté pour savoir qui a payé en dernier ressort. Les principaux responsables peuvent et doivent être identifiés. S’ils savaient, ils étaient complices et s’ils ignoraient ils étaient naïfs. Dans les deux cas ils ne peuvent pas être responsables du développement économique en région ou au niveau national.
 
Loin de ces jeux d’argent nuisibles à l’industrie et destructeurs, la CGT continuera à se battre pour produire des hydroliennes en Normandie et pour produire de l’électricité dans le Raz Blanchard. Les salariés et  notre pays ont besoin d’une politique industrielle ambitieuse, d’investissements productifs, d’un Etat stratège.
 
 
                                                                                             Caen, le 3 Août 2018

URGENT DERNIERE MINUTE

URGENT DERNIERE MINUTE

 

Bonsoir,

 

Les camarades de la Nomel sont en grève depuis hier matin et bloquent  le site de la Ferté Fresnel.

 

Ils sont assignés à 10 devant le TGI d’Argentan demain jeudi 24 avril à 10h30.

 

Nous demandons à tous les camarades disponibles de venir les soutenir !!!

 

Fraternellement

 

Ph Brossard

la CGT dans l’Eure

la CGT dans l’Eure

Nous contacter:

Union départementale CGT Eure

BP 533 12 rue de l ‘Ardèche 27 000 Evreux

tel 02.32.33.13.54         mail: udcgt.eure@wanadoo.fr

Plus proche de vous les Unions locales :

Evreux  : 12 rue de l’Ardèche 27000 Evreux Tél : 02.32.39.59.21

Gaillon : rue verte 27 600 Gaillon Tel : 02.32.52.26.93

Louviers : jardin de bigards 38 rue du quai 27400 Louviers Tel 02.32.40.41.86

Pont Audemer : salle d’armes place du Gal de Gaulle tél 02.32.56.95.96

Vernon : 22 rue du Grévarin 27 200 Vernon tel : 02.32.51.45.80