Archives de catégorie : luttes

Manifestation internationale de Genève le 17 juin prochain

Manifestation internationale de Genève le 17 juin prochain

Pour la défense du droit de grève et des libertés syndicales Pour une norme contraignante contre les violences
et le harcèlement sur le lieu de travail

À la reconquête de l’Organisation internationale du travail, la CGT Normandie y sera présente. prendre contact avec vos UD pour l’organisation pratique .

Le véritable débat, on va se le faire

La prose du président des riches est en train d’arriver. 5 pages et 32 questions insipides plus tard, le message est clair : je vous ai écoutés mais ne comptez pas sur moi pour vous entendre. Pas de rétablissement de l’ISF, rien sur le pouvoir d’achat, les salaires, les pensions et minimas sociaux. Bref, rien sur les légitimes revendications qui font s’exprimer la colère depuis des mois, qu’elles soient portées par la CGT ou par le mouvement des gilets jaunes Macron persiste et signe : j’ai un programme et je l’appliquerai…

Téléchargez notre cahier d’expression revendicative populaire en cliquant ci-dessous :

CFR EN LUTTE

Les salariés de la Compagnie des fromages et Richesmonts sont toujours en lutte pour défendre leur outil de travail.

Comme vous le savez, le site industriel est menacé de fermeture entrainant la perte de 86 emplois.

Un scandale social pour un bassin rural déjà fortement touché par la précarité, qui plus est dans le  secteur agroalimentaire avec la perte de 246 emplois aux abattoirs AIM de sainte-Cécile le 17 juillet 2018.

En solidarité à la lutte des salariés de la Compagnie des Fromages de Coutances, l’ensemble du site Compagnie des Fromages et Richemonts soit 9 établissements seront en grève ce jeudi 13 septembre.

En cette rentrée sociale conquérante, il est plus que jamais d’actualité de nous mobiliser tous ensemble et inverser le rapport de force pour dire NON à la casse sociale et OUI au progrès social.

Aussi, l’UD CGT de la Manche appelle les syndicats CGT du département à soutenir la mobilisation des salariés de la Compagnie des Fromages

le jeudi 13 septembre

de 11h00 à 14h00

sur le site de l’usine

à Coutances (93 rue du Pont de Soulles).

Un barbecue sera prévu sur place.

Tu trouveras ci-joint la motion de soutien aux salariés de la Compagnie des Fromages de l’AG de rentrée de l’UD du 6 septembre ainsi qu’un tract d’appel.

Comptant sur l’implication de toutes et tous.

On lâche rien !

Vive la CGT !

Fraternellement

L’UD CGT Manche

CGT compagnie des fromages

Le syndicat CGT de la Compagnie des Fromages et Richesmonts de Coutances redémarre l’action lundi 27 août : blocage du site à partir de 2 heures du matin et autres actions. L’UD CGT de la Manche appelle les camarades qui le peuvent à venir soutenir l’action des salariés de la Compagnie des Fromages. Ci-joint le 4 pages pour expliquer l’action du syndicat CGT de la Compagnie des Fromages.

26 mai : marée populaire

les lieux de rassemblements :

CALVADOS
CAEN
MANCHE
CHERBOURG  10H carrefour des luttes (gare sncf)
ORNE
 ALENCON  11H, devant la PRÉFECTURE d’Alençon
SEINE MARITIME
 ROUEN  14H30 cours clémenceau

1er MAI

le tract 20180423_1erMai_Tract_

les manifs en NORMANDIE

CALVADOS
CAEN 10h30 place st pierre
LISIEUX 10h30 place miterrand
BAYEUX 9h30 place st patrice
VIRE 10h30 porte de l’horloge
EURE
EVREUX 10h30 pré du bel ebat
MANCHE
CHERBOURG 10h30 place de la mairie
GRANVILLE 10h30 cour jonville
COUTANCES 10h30 place de la mairie
AVRANCHES 11h00 place de la mairie
SAINT LO 10h30 place de la mairie
ORNE manif et BBQ
ALENCON 10h30 place de la mairie
L’AIGLE
ARGENTAN
SEINE MARITIME
ROUEN 10h cours clemenceau
LE HAVRE 10h30 devant franklin
DIEPPE 10h30 parvis de la mairie
ELBEUF 10h30 parvis de la mairie
EU LE TREPORT forum du tréport
LILLEBONNE 11h sous les halettes àND de gravenchon
LE TRAIT salle bodelle
FECAMP 11h30 espace henri dunant

Augmenter les salaires, c’est plus de justice sociale et d’efficacité économique en France comme en Europe

1 764 euros, en moyenne, ont été « transférés » en 2017 du salaire des travailleurs Européens aux poches des actionnaires.

La Confédération Européenne des Syndicats (CES) a calculé que, en moyenne, 1 764 euros ont été enlevés sur la seule année 2017 au salaire de chaque travailleur européen, comparé au début des années 1990. La méthode de calcul met en exergue le coût du capital sur les revenus de chacun. Un constat qui conforte les analyses et la campagne menée depuis plusieurs années par la confédération CGT.

  • Il y a trente ans, la part des salaires dans la richesse créée dans le Produit Intérieur Brut représentait exactement 66 %, (en 1975, elle était de 70 %)
  • Sous les coups de boutoir des capitalistes, cette part est tombée en 2017 sous les 55 % dans certains pays comme la Pologne ou la République tchèque, et à 62,9 % dans la moyenne européenne. Ce qui représente un manque sur la fiche de paie dépassant les 4 000 euros par an dans certains pays d’Europe de l’Est.

 

À l’échelle de l’Union, chaque point de PIB représente 132 milliards d’euros environ, 20 milliards pour la France. « Les entreprises gardent une part plus importante de leurs bénéfices au détriment des salaires, estime Esther Lynch, secrétaire confédérale de la CES. Si ces bénéfices étaient réinvestis dans l’entreprise et la formation des travailleurs, mais on constate que la part des investissements a également diminué. » Autrement dit, non seulement les entreprises se sont accaparées de plus en plus des richesses créées au détriment du salaire, mais elles ont également rogné sur les autres moyens de redistribution que sont l’investissement et la formation. « C’est du vol pur et simple, poursuit Esther Lynch ».

Salaires : des arguments pour convaincre et agir

En 2017, plus de 200 milliards d’euros ont été reversés en dividendes aux actionnaires dans l’Union Européenne dont près de la moitié en France et en Suisse… « Les responsables politiques et les économistes s’inquiètent souvent des « coûts salariaux » mais, depuis au moins vingt-cinq ans, le vrai problème porte sur les coûts du capital.

Augmentation générale des salaires, pensions, retraites et minimas sociaux.

Remettre à l’ordre du jour la bataille des salaires en partant des besoins sociaux des salariés, des retraités des privés d’emplois. Quel salaire pour se loger, s’équiper, payer les charges, se nourrir, se soigner, se déplacer, sortir, faire des projets avoir des conditions de vie épanouissantes ?

Une réforme s’impose, celle du partage des richesses !

Exigeons un partage des richesses équitable et efficace. A partir de nos lieux de travail et de vie débattons entre collègues, sortons nos feuilles de payes, parlons reconnaissance des qualifications, rattrapage du pouvoir d’achat, hiérarchie des salaires, de sécurité d’emploi à travail égal = salaire égal. Patronat et Gouvernement sont ils prêt à engager une reforme du partage des richesses favorables au travail, aux travailleurs et au pays ?

A l’inverse des dividendes versés aux actionnaires qui alimentent : exploitation, spéculation financière, évasion dans les paradis fiscaux, les augmentations de salaires elles, profiteront à la croissance et l’emploi, par une hausse de la consommation de tous, elles seront garantes de la bonne santé du système de protection sociale, d’une société juste, fraternelle et solidaire.

« L’union fait la force »

Prendre la parole, se syndiquer, pour défendre son camp

dans l’entreprise comme dans la vie !

Les repères revendicatifs de la CGT sont consultables sur le site : www.cgt.fr pour débattre et agir ensemble !

Tous ensemble, en grève et dans la rue le 19 avril.

 

                                                                                                                                             Contact : normandie@cgt.fr