Manifestation Départementale à ARGENTAN

Nouvelle attaque contre le service public !

le samedi 12 octobre à 9h30 devant la trésorerie d’Argentan

( 6 bis rue  Jean JOLY ).

Cher-e-s camarades,

Le gouvernement ( Darmanin ), par sa volonté  de réorganisation du réseau d’implantation des Centres des impôts (services fiscaux et fonciers) et des Trésoreries (communal et hospitalier), va porter un coup fatal au service public des Finances au détriment de sesusagers, des collectivités et agents .

Comment oser prétendre à une amélioration du service public rendu aux usagers, aux entreprises, aux collectivités locales quand en même temps on ferme des sites, des services, que l’on rend plus difficile l’accès aux services restants (réduction des horaires d’ouverture des guichets, accueil uniquement sur rendez-vous, obligation de prise de contact par internet et dématérialisation des procédures, des demandes … ) ? 

Substituer des personnels compétents et reconnus pour leur expertise par des accueils de proximité sans agent des Finances Publiques et à la charge exclusive des collectivités locales, imposer à marche forcée une dématérialisation des procédures(loin de faciliter les démarches administratives comme le rappelle régulièrement le Défenseur des Droits), s’apparente davantage comme un démantèlement et une régression sans précédent du Service Public, entraînant un peu plus l’exaspération des usagers et de leurs élus locaux.

Parce que rien n’est acté, tout est possible, les agents des Finances et leurs organisations syndicales continuent à exiger le retrait du plan Darmanin et exigent une vraie réflexion sur l’accomplissement de leurs missions dans les meilleures conditions .


Le samedi 12 octobre 2019, les Organisations syndicales invitent les populations, les usagers à se mobiliser et à se joindre à leurs élus locaux pour une grande mobilisation de défense de leurs services publics.

Elles appellent à une manifestation départementale à ARGENTAN 

le samedi 12 octobre à 9h30 devant la trésorerie d’Argentan

( 6 bis rue  Jean JOLY ).

Il faut s’organiser pour gagner. C’est maintenant ou jamais ! 

Quand tout sera privé, on sera privé de tout.

Nous comptons sur vous! Nous vous donnons RDV toutes et tous nombreux !

DE L’ARGENT POUR AMÉLIORER NOTRE SYSTÈME DE RETRAITES PAR RÉPARTITION, IL Y EN A ! 

Record battu, les multinationales du CAC 40 : plus 40 milliards d’€ en un trimestre ! Le CICE et le pacte de responsabilité : 40 milliards d’€, le rétablissement de l’ISF : 4,5 milliards d’€, l’imposition des dividendes à l’impôt progressif : 10 milliards d’€, la création d’un million d’emplois : 13 milliards d’€, les exonérations de cotisations sociales patronales, plus de 25 milliards d’€, l’égalité salariale femmes/hommes : plus de 10 milliards d’€ pour la Sécurité Sociale, la lutte contre le travail dissimulé : 6 milliards d’€, le rétablissement de l’exit-tax : 6 milliards d’€, la lutte contre la fraude fiscale: au moins 100 milliards d’€. Une nouvelle réforme des retraites qui va impacter les revenus de tous les retraité-es. 

Pour rendre la solution buvable, et laisser croire qu’il y aura une amélioration pour tous, le gouvernement a présenté un rapport dont les montants de retraite ont été calculés sur la base de 44,5 ans. Ce qui signifie que pour beaucoup, la retraite pleine et entière ne sera pas avant 65, 67 ou 70 ans. 

Un €uro cotisé donnant droit à un point. Ce sont les femmes qui seront victimes de cette réforme car elles sont les plus touchées par la précarité, les interruptions pour grossesses et bénéficient des salaires les plus bas. Tout comme ceux qui auront eu des périodes de chômage ou auront fait des études longues, s’ils partent à 62 ans ils auront des retraites minorées. Au moins 5% par année manquante!

 La valeur du point sera définie en fonction des montants de cotisations disponibles. Ce qui signifie qu’il faut s’attendre à une baisse généralisée des retraites en lien avec l’augmentation du nombre de retraité-es et un volume de cotisations qui n’évolue pas ou peu. Une nouvelle réforme des retraites pour baisser les revenus de tous les retraité-es.

L’Etat ne laissera pas deux systèmes cohabiter et les retraités d’aujourd’hui seront soumis aux mêmes règles et verront leurs revenus continuer à baisser!

OUI, LES RETRAITÉ·E·S CONTINUERONT À DÉFENDRE LEURS REVENDICATIONS : 

Þ Indexation de toutes les pensions sur les salaires,

Þ Rattrapage des pertes de pouvoir d’achat: 300€ pour tous, 

Þ Suppression de la CSG, 

Þ Prise en charge de la perte d’autonomie par la Sécurité Sociale, 

Þ Défense des services publics 

 Veuillez trouver ci-joint le tract intersyndical des retraité.e.s  appelant aux  rassemblements suivants :

le 8 octobre 2019

à 10 h 30 devant la Préfecture à Alençon

à 17 h 00 Place du Marché à Flers 

à 17 h 00 Place de la Mairie à Argentan

à 17 h 00 Place de la Mairie à l’Aigle