Communiqué de la coordination régionale FNME CGT Normandie à l’occasion de la journée mondiale de la santé et sécurité au travail

L’intervention fleuve du Premier ministre et du ministre de la santé le 19 avril dernier aura eu pour objectif de nous préparer au dé-confinement.

Gageons que ce 28 avril 2020, date de la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, aura été choisie par le premier ministre au-delà de la symbolique et du calendrier, pour en présenter les détails complets du plan du dé-confinement. Alors que le nombre de décès est encore très élevé et que tout le monde ne bénéficie pas de moyens de protection – le personnel soignant en tête – la CGT approuve le message :

« pas de protection – pas de travail ».
Conscientes du poids qui pèse sur l’économie et le monde du travail, la CGT et ses organisations seront comme depuis toujours et sans avoir attendu cette crise sanitaire, mobilisées aux côtés des salarié-e-s afin de s’assurer de leurs bonnes conditions de travail. La période accrue de reprise d’activité qui s’annonce ne devra se faire qu’avec des mesures de sécurité claires pour toute la population.
La CGT et ses organisations veilleront particulièrement à les faire respecter.
La reprise oui mais pas à n’importe quel prix et surtout pas à celui de la vie.

La coordination régionale FNME CGT Normandie